Cultural & Business Guide

Visite de l'usine

Introduction

Habituellement, lorsque les représentants de la société européenne vont en Chine, la plus grande base de fabrication dans le monde, ils le font pour deux raisons: la première est d'externaliser complètement leurs lignes de production, et la seconde est d'obtenir de meilleures conditions de prix et de produits de qualité quand ils décident d'avoir une partie de fournitures pour les lignes de production existantes.

Dans les deux cas, on considère que la sous-traitance représente une sorte de passage du relais, il est fondamental d'effectuer des visites d'usine pour vérifier la qualité en vue d'une intégration réussie des usines de votre partenaire chinois dans votre chaîne de production.

Objectifs généraux d'une visite de l'usine

Aucune visite de l'usine ne peut se passer d'une promenade à travers l'usine. Alors, prenez le temps d'inspecter l'établissement. Après avoir reçu l'autorisation de votre partenaire chinois, vous pouvez prendre des photos de tout ce que vous trouvez intéressants. Sélectionner certaines choses ou les pointer du doigt est normalement autorisé, et si vous voyez quelque chose de douteux, n'hésitez pas à poser des questions.

Rappelez-vous qu'il faut du temps pour recueillir des informations, alors faites un autre tour de l'usine si nécessaire. Visitez l'usine jusqu'à ce que vous ayez toutes les informations dont vous avez besoin. Enfin, parlez au directeur de production sur des questions générales comme moules incorrectes, produits impurs, emballages déchirés, retard de livraison, etc. Si vous êtes prêt à prendre le temps de découvrir les vrais problèmes vous gagnerez du temps (et de l'énergie) à long terme.

Un autre objectif de la visite de l'usine est de fournir des raisons pour baisser le prix. Ces raisons peuvent être vagues, mais si votre rôle est de faire les Chinois reculer leur prix cotés, il est nécessaire de présenter de bonnes raisons. Les raisons absurdes fonctionnent tout aussi bien que les vraies. Par exemple, vous pouvez leur dire qu'un autre fournisseur hypothétique vous a offert un rabais de 20%.

Vous devez avoir une idée sur la production, tels que le coût, le temps, la livraison, le personnel, les défauts, le plan de secours, etc. Une connaissance approfondie de votre partenaire d'affaires est essentiel: il vaut mieux que vous connaissiez les habitudes / stratégies / attitudes de votre partenaire, et que vous sachiez gérer les conflits éventuels ou mener des négociations positives.

Découvrez la réalité physique des fournisseurs chinois

Il y a des limites pour les fournisseurs chinois concernant ce qui peut être fait financièrement, émotionnellement et physiquement. Il y a un nombre limité de travailleurs, lieux, temps et argent. Peu importe combien vous tirer profit, tous les deux, de votre futur contrat, gardez à l'esprit que la réalité de l'exécution physique du contrat est souvent moins optimiste. À la fin de la visite, vous pourriez être frustré que votre fournisseur ne soit pas tout simplement prêt à réduire des coûts pour vous. Cependant, peut-être qu'il ne peut pas honnêtement répondre aux normes que vous avez définies. Si vous êtes prêt à accepter leur réalité, vous serez en mesure de vous focuser sur l'insatisfaction ou la négociation en vue de répondre aux capacités physiques et/ou financière du fournisseur. La meilleure solution est non seulement de ne pas croire à vos fournisseurs, mais d'obtenir votre propre information de première main lors de la visite de l'usine de production (il faut mettre du temps afin de vérifier la production votre-même et de comprendre vraiment la ligne de production).

Lors d'une visite du site, vous pouvez facilement voir si le département de qualité et d'emballage fait à 100% le contrôle de qualité de tous les produits (un contrôle de qualité final comprenant 100% de la production). Toutefois, vous devriez également vérifier s'ils font ou non un tri efficace de mauvaises pièces. Il y a des raisons pourquoi le contrôle de qualité final de l'usine n'est pas souvent efficace.

Une des raisons est que l'inspecteur de l'usine effectue d'habitude seulement un contrôle visuel, et ceci ne concerne que quelques échantillons et non l'ensemble du lot. En effet, à cause de cette façon de réaliser le contrôle de qualité, de nombreux problèmes passent inaperçus.

Les inspecteurs d'usine ne sont pas formés correctement pour leur travail, et souvent ils n'ont pas connaissance du produit. En outre, ils vérifient généralement des produits avant l'emballage, tandis qu'un nombre élevé de défauts proviennent en fait de mauvais conditionnement. Les inspecteurs d'usine ont la même durée du travail que les autres employés: au moins 6 jours par semaine et environ 10 heures par jour. Au pire, quand il y a une situation d'urgence, ils doivent travailler « jusqu'à ce que tout le travail ne soit fait » (de telles conditions de travail ne contribuent pas à un bon contrôle de qualité). Dernier point, mais pas le moindre, sans la tenue de dossiers, les inspecteurs sont beaucoup plus soucieux de placer sur tous les produits une étiquette "ok pour l'emballage" plutôt que de réparer ceux qui sont défectueux.

Beaucoup d'entreprises manufacturières chinoises ont commencé à standardiser les processus de production, mais de toute façon, elles ne répondent pas aux normes occidentales en ce qui concerne la sécurité et la protection de l'environnement. Les sociétés commencent à s'adapter à des normes plus élevées que celles prévues par loi chinoise, et elles appliquent souvent la certification du processus de gestion (ISO9001 et ISO14001 en particulier) parce que les coûts pour l'entreprise seront beaucoup plus élevés si les problèmes concernant la protection et l'environnement deviennent graves. Une entreprise ne gagnerait pas d'avantages à court terme aux risques de sa réputation à long terme. Cela ne signifie pas que vous êtes trop strict sur les normes de contrôle de qualité (bien qu'un plus grand nombre de produits rejetés génère plus de coûts pour l'usine).

L'objectif final à réaliser après la visite

Une bonne idée est de poser à l'équipe d'ingénierie suffisamment de questions pour vous aider à identifier les options alternatives de fabrication qui peuvent aider à réduire le prix, puisque les ingénieurs pensent rarement à la stratégie d'entreprise, mais plutôt aux procédés de fabrication.

Un bon exemple de la coopération est quand vous et votre partenaire chinois seriez plus axés sur l'ingénierie, alors sur ces éléments d'un nouveau produit qui peuvent être éliminés pour réduire le coût pour les deux parties.

La fin justifie les moyens. L'objectif est une résolution d'un problème, une production correcte, et un produit fini de qualité. Celui qui se soucie que ceci ne se fait pas de la même manière qu'il le ferait, rentre chez soi. Ainsi, vous ne devriez pas intervenir à moins que le contrôle de qualité ne soit effectué. Laissez les Chinois suivre leur chemin. Rappelez-vous, à l'Ouest, le temps, c'est de l'argent, mais le temps (travail) en Chine est encore économique et moins coûteux qu'en Europe et la plupart des usines préfèrent sacrifier plus de travail et de temps pour un problème que d'utiliser des matières ou des technologies complémentaires, car elles peuvent avoir un autre concept de l'efficacité de celle de l'Ouest. La question, c'est que les Chinois le font différemment, mais ils peuvent souvent atteindre les résultats souhaités. Vous avez juste besoin de contrôler la qualité et les laisser faire leur travail.

Les objectifs ultimes sont d'améliorer la qualité et des pratiques commerciales dans le lieu de travail de votre partenaire d'affaires. Effectuer des audits de qualité sur le site est une bonne méthode pour atteindre cet objectif, il ne faut sociétés d'audit que vous fournissez avec des matières premières (leur qualité sur le site de fabrication) et de vos matériaux d'emballage ainsi que tous les autres fournisseurs, dans tous les endroits.

Pour conclure, concentrez-vous sur vos objectifs (normes et position) pour avoir ce que vous souhaitez, mais rappelez-vous que l'objectif est également la coopération, de sorte que, parfois, permettez aux Chinois d'atteindre les résultats souhaités en utilisant leurs propres méthodes. Enfin, l'idée est que nous devons à nouveau pensez un peu "à la chinoise"!

Bibliography

ISO Codes retrieved from: http://www.chinalawblog.com/2011/08/china_quality_control_qc.html

Mr. Cesare Romiti, President of the Foundation Italy China, his phone interview with China Daily International Edition on the 11th of June, 2015.

Harney Alexandra, “The China price : the true cost of Chinese competitive advantage”, New York : London : Penguin ; 2009.

Midler Paul, “Poorly made in China: an insider's account of the tactics behind China's production game”, Hoboken, N.J.: Wiley, 2009.

External links

Project 2014-1-PL01-KA200-003591